Souvenir du Voyage à Nantes 2015, avec quelques photos de l’exposition collective Asie Riderz, dans le bassin St Félix, quai Malakoff.

Le Jeu de Paume est un lieu dédié à la photographie que j’apprécie tout particulièrement. Les expositions y sont d’une grande qualité, avec l’espace et le recul suffisant pour apprécier les photos (souvenir d’une magnifique expo Richard Avedon en 2008).

Donc, direction la dernière exposition dont j’avais beaucoup entendu parler : Peter Hujar. Je ne connaissais pas ce photographe et j’ai été impressionnée par ses portraits, symboles d’une époque et d’une ville. Photos de corps sans obscénité, regards intenses, lumières et ombres… J’ai adoré !

Dès que j’ai su que le Louvre rendait hommage à Pierre Soulages, 3e artiste à y être exposé de son vivant à 100 ans, (après Picasso et Chagall, à l’occasion de leurs 90 ans), j’ai eu envie d’aller y jeter un oeil 😉 Redécouvrir le noir et sa lumière, au coeur d’un musée qui expose antiquités, peinture italienne ou arts de l’Islam…

Après avoir cherché où se trouvait la rétrospective (une signalétique à revoir… et je n’étais pas la seule à chercher…) et après une petite déception de voir qu’il n’y avait qu’une salle (et peu de recul…), j’ai pris le temps de regarder ces oeuvres de l’outrenoir. L’éclairage était particulièrement bien fait pour mettre en lumière, sublimer les ombres…

Un moment un peu hors du temps malgré le monde…

J’ai ensuite eu envie de déambuler dans le musée, me perdre dans les salles, aller voir la peinture française, d’Europe du Nord… et redécouvrir aussi les collections permanentes.

Du 24 février 2018 au 10 novembre 2019 a eu lieu l’exposition « Rock ! Une histoire nantaise » au Château des Ducs de Bretagne.

Une plongée dans la scène rock nantaise des années 60 à aujourd’hui, à travers des décors, des pochettes, des extraits… Une bonne manière de se rappeler de morceaux mythiques ! 😉

C’est toujours un plaisir d’aller faire un tour à la Gacilly pour la promenade dans la ville bien sûr, mais surtout pour le Festival La Gacilly Photo.

Cette année, le thème est « A l’Est, du nouveau », avec la mise en lumière de photographes venus de Russie et des pays limitrophes, Pologne, Géorgie, Estonie… Autour des thématiques de l’environnement (et des dérives de l’industrialisation à outrance), de la vie quotidienne dans des conditions extrêmes…

On a démarré par des photos aux couleurs extraordinaires datant de… 1905 à 1915 ! Sur la vie quotidienne en Russie au début du XXe siècle. Les photos étaient présentées restaurées, mais avec leurs couleurs d’origine (non recolorisées). Et ces couleurs étaient dingues !

Puis plus loin, l’artiste Maia Flore qui nous présente ses montages, ses rêves… tout en poésie.

Plus réalistes, les photographies de Marco Zorzanello nous parlent du tourisme climatique et de ses aberrations…

La série que j’ai préférée est celle de Sergey Maximishin, intitulée « L’esprit slave ». Des photos qui parlent de ce qu’il reste de communiste dans la société russe, de la misère qui côtoie l’excès…

Et que dire des mystérieuses photographies d’Alexey Titarenko qui montrent des effets de foule tout en ombres…

Nous sommes aussi confrontés aux bouleversements climatiques des photos de Kadir Van Lohuizen.

Et que dire de grands tirages de photographies de Josef Koudelka qui nous replongent dans l’invasion russe à Prague en 1968. Les expressions de visages, la colère, l’inquiétude… tout ressort dans ces photos.

Une série qui surprend et qui nous fait dire que l’homme a souvent la folie des grandeurs… Ces monuments ou machines, fantomatiques, qui ne servent plus, sont interdits…

Il reste encore 15 jours pour aller visiter l’édition de cette année. N’oubliez pas non plus d’aller voir le travail des élèves d’écoles du Morbihan autour de l’engagement ! Leur travail fait chaud au coeur, tout en redonnant le sourire ! 😉

A la Chapelle des Ursulines, à Ancenis, j’ai pu découvrir, il y a 4 ans, le travail délicat et aérien (mais pas que…) de Corinne Cuénot. Elle travaille le métal et le lin comme de la dentelle pour nous parler de transformation, de fragilité, de la vie, ou bien des sacs en toile de jute pour dénoncer la traite des femmes.

Elle livre des sculptures pleines de douceur ou de force, mais surtout pleines d’émotions.

J’avais très envie de voir cette exposition après avoir découvert le travail de Charles Fréger sur l’Europe et le Japon. Des photos saisissantes de personnes costumées et masquées, rappelant les fantômes, les esprits… Cette fois-ci, en plus de couleurs fortes, une signification importante au cœur d’une ville dont l’histoire est marquée par la traite négrière.

Cimarron est donc le troisième volet d’une série photographique consacrée aux mascarades. Pratiquées principalement par les descendants d’esclaves africains, elles célèbrent la mémoire et des cultures singulières.

Lire le reste de cette entrée »

En juillet 2014, nous avons inauguré une « tradition familiale », à savoir se balader au VAN (Voyage A Nantes) en famille, histoire de découvrir ensemble les oeuvres de l’année. Bon, cette tradition durera ce qu’elle durera 😉 mais ce fut un moment sympa !

Découverte de toutes les enseignes plus ou moins loufoques dans les magasins du Centre ! L’occasion de lever le nez et de voir la ville autrement.

Lire le reste de cette entrée »

Quand les travaux d’un monument parisien sont le support d’une oeuvre contemporaine…

Panthéon – Paris (2014)

Balade parisienne de nouveau qui me fait faire un détour par le Quartier des facultés et soudain le Panthéon ! Oh surprise, il est en travaux, mais ce n’est pas cela qui m’intéresse… Ce sont les bâches utilisées pour cacher les installations de travaux, elles constituent le support d’une nouvelle oeuvre de JR. Avec une idée : permettre à chacun d’entrer au Panthéon ! 😉

Plus d’infos : http://www.academie-des-beaux-arts.fr/lettre/dossier_lettre76

Début mai, j’ai eu la chance d’aller passer 4 jours en famille à Venise. Nous nous sommes beaucoup baladés, nous n’avons fait aucun musée, aucune église, exceptée la Fondation Peggy Guggenheim.

Heureusement pour nous, pas trop de monde cet après-midi. Nous avons pu en profiter au calme…

Lire le reste de cette entrée »