You are currently browsing the category archive for the ‘Coups de coeur’ category.

A la Chapelle des Ursulines, à Ancenis, j’ai pu découvrir, il y a 4 ans, le travail délicat et aérien (mais pas que…) de Corinne Cuénot. Elle travaille le métal et le lin comme de la dentelle pour nous parler de transformation, de fragilité, de la vie, ou bien des sacs en toile de jute pour dénoncer la traite des femmes.

Elle livre des sculptures pleines de douceur ou de force, mais surtout pleines d’émotions.

Publicités

J’avais très envie de voir cette exposition après avoir découvert le travail de Charles Fréger sur l’Europe et le Japon. Des photos saisissantes de personnes costumées et masquées, rappelant les fantômes, les esprits… Cette fois-ci, en plus de couleurs fortes, une signification importante au cœur d’une ville dont l’histoire est marquée par la traite négrière.

Cimarron est donc le troisième volet d’une série photographique consacrée aux mascarades. Pratiquées principalement par les descendants d’esclaves africains, elles célèbrent la mémoire et des cultures singulières.

Lire le reste de cette entrée »

En juillet 2014, nous avons inauguré une « tradition familiale », à savoir se balader au VAN (Voyage A Nantes) en famille, histoire de découvrir ensemble les oeuvres de l’année. Bon, cette tradition durera ce qu’elle durera 😉 mais ce fut un moment sympa !

Découverte de toutes les enseignes plus ou moins loufoques dans les magasins du Centre ! L’occasion de lever le nez et de voir la ville autrement.

Lire le reste de cette entrée »

Quand les travaux d’un monument parisien sont le support d’une oeuvre contemporaine…

Panthéon – Paris (2014)

Balade parisienne de nouveau qui me fait faire un détour par le Quartier des facultés et soudain le Panthéon ! Oh surprise, il est en travaux, mais ce n’est pas cela qui m’intéresse… Ce sont les bâches utilisées pour cacher les installations de travaux, elles constituent le support d’une nouvelle oeuvre de JR. Avec une idée : permettre à chacun d’entrer au Panthéon ! 😉

Plus d’infos : http://www.academie-des-beaux-arts.fr/lettre/dossier_lettre76

Début mai, j’ai eu la chance d’aller passer 4 jours en famille à Venise. Nous nous sommes beaucoup baladés, nous n’avons fait aucun musée, aucune église, exceptée la Fondation Peggy Guggenheim.

Heureusement pour nous, pas trop de monde cet après-midi. Nous avons pu en profiter au calme…

Lire le reste de cette entrée »

Direction le Musée Maillol pour découvrir les œuvres de Tsuguharu Fujita (1886 – 1968), plus connu sous le nom de Foujita, artiste français d’origine japonaise.

Je n’avais pas beaucoup aimé la dernière expo, Pop Art – Icons that matter, du Musée Maillol, assez « verbeuse » dans ses panneaux explicatifs, mais j’avais très envie de découvrir cet artiste.

Je n’ai pas été déçue ! 🙂

Lire le reste de cette entrée »

Direction le Grand Palais pour aller voir l’exposition Kupka, du nom d’un artiste d’origine tchèque, Frantisek Kupka. Artiste peu connu du grand public français, en tout cas de moi.

Lire le reste de cette entrée »

Découverte du Léviathan, oeuvre d’Anish Kapoor pour Monumenta.

Entre une énorme aubergine vue de l’extérieur, ou un ballon type zeppelin, et une membrane vivante et vibrante lorsqu’on se trouve à l’intérieur, la découverte de l’oeuvre ne laisse pas indifférent.

Et l’espace de la nef du grand palais se trouve comme empli d’un être étrange qui palpite sous les pas des visiteurs…

En 2011, découverte du conte mexicain de Royal de Luxe.

Lire le reste de cette entrée »

Au détour d’un rendez-vous pro au Louvre, j’ai pu découvrir les vitraux que François Morellet a réalisés pour l’escalier Lefuel de l’aile Richelieu.

François Morellet a réalisé un dessin inversé de la grille existante des vitrages pour les superposer et les mélanger à l’ancien découpage.

Le coup de cœur : la simplicité aérienne des lignes.  Le regard qui essaie de comprendre la géométrie des vitrages. La lumière qui met en valeur l’architecture de l’escalier.

En savoir plus sur le Louvre et François Morellet à travers l’hommage du musée au moment de sa mort.