Direction le Musée Maillol pour découvrir les œuvres de Tsuguharu Fujita (1886 – 1968), plus connu sous le nom de Foujita, artiste français d’origine japonaise.

Je n’avais pas beaucoup aimé la dernière expo, Pop Art – Icons that matter, du Musée Maillol, assez « verbeuse » dans ses panneaux explicatifs, mais j’avais très envie de découvrir cet artiste.

Je n’ai pas été déçue ! 🙂

Une belle découverte et des panneaux explicatifs qui nous permettent de bien comprendre la vie de l’artiste, et la naissance de cette École de Paris, autour de Montparnasse, avec des artistes comme Modigliani, Pascin, Soutine, Derain, Vlaminck, Léger, Gros, Matisse…

L’exposition s’ouvre sur cette œuvre :

Le petit Bouddha (1919)

Étrange, en raison du regard de cet enfant, cette toile m’est apparue aussi apaisante. Petit clin d’œil au chat que nous retrouverons tout au long de cette exposition.

Ce regard et cette étrangeté, nous la retrouvons dans cette toile, presque triste.

Les deux petites amies (1918)

 

Nous avons aussi pu admiré les œuvres d’inspiration religieuse. Étant avec mon 2e qui souhaite se diriger vers les arts appliqués, je lui ai proposé d’aller les comparer avec les œuvres de la Renaissance Italienne du Louvre, notamment dans l’utilisation de l’or, des couleurs et des expressions de ces Vierges à l’Enfant.

Foujita a peint et dessiné des dizaines de chats. Le chat est présent dans de nombreux autoportraits. Il fait partie intégrante de l’oeuvre de Foujita. J’ai une petite tendresse pour celui-ci…

Ce qui est amusant, ce sont les « rebonds » entre les artistes. Le tableau ci-dessous me fait penser à l’univers de Sempé. Ces immeubles et petites rues…

 

Vue de Montparnasse (1922)

 

Quelques nus dont celui-ci, avec juste un détail…

Nu à l’escarpin jaune (1928).

Et la nature… Sur de grands panneaux ou en petits tableaux comme celui-ci :

Les volubilis (1918)

Dernières images de l’artiste… En photo ou dans son atelier…

Foujita dans son atelier.
Encre de chine sur papier de Toshio Bando (1922).

Coup de coeur : un très bon moment passé dans cette expo et la découverte d’un artiste, mais aussi d’une époque foisonnante !

A voir au musée Maillol jusqu’au 15 juillet 2018.

 

 

Publicités